Premier séminaire de l’année avec pour thème : « La consommation »

Mercredi 23 février, les collégiens qui fréquentent l’accompagnement à la scolarité de SFM Clichy ont participé à leur première séance de « séminaire philosophie» sur le thème : la consommation !

Le premier temps du séminaire est consacré à la restitution de leurs recherches. Pendant deux mois, en petit groupes, ils se sont préparés à cette grande rencontre : un premier groupe s’est demandé dans quelle mesure nous pouvions résister à la mode, un deuxième a interrogé la possibilité pour les filles et les garçons d’être égaux face à la mode et le troisième et dernier a porté sa réflexion sur le progrès, en se demandant s’il était une amélioration ?

Chaque groupe ayant exposé le résultat de leur réflexion philosophique, a échangé avec le public pour enrichir la thématique.

Dans le deuxième temps, les participants se sont retrouvés en position de grand débat pour débattre d’une « grande question». Cette fois-ci à titre individuel, ils ont du rassembler leurs idées pour se demander si aujourd’hui, avec l’ensemble des informations que nous possédons sur l’état de la planète et son niveau de pollution, il était encore « possible de consommer comme on veut » ?

Ce premier séminaire a donné lieu à des échanges d’une grande richesse… Les participants se sont attachés à définir les termes clés, à reformuler des questions en sous problématiques, à faire des recherches pour affiner leurs arguments. Les concepts clés ont été largement explorés et illustrés. Les participants se sont écoutés, contredits, complétés, pendant un peu plus de deux heures, dans le calme et la bienveillance.

Lors de ce séminaire, ils ont plongé dans les questions que nous pose la société de consommation, en confrontant des positions les plus contradictoires :

« Consommer permet de faire travailler beaucoup de personnes, c’est donc important… »

« Ceux qui font du mal à la Terre ne doivent pas gagner de l’argent. »

La place de l’envie, du groupe, et plus généralement de la vie sociale dans les mécanismes de choix et le sentiment de liberté a été mise en débat. Tous les participants sont parvenus à un consensus, concernant la nécessité de prendre conscience des effets de l’activité humaine en terme de pollution, mais également l’importance de penser au futur pour adapter nos comportements individuels. Au passage, les adultes et les générations précédentes en ont pris pour leur grade… Ils sont responsables du mauvais état de la planète, parlent beaucoup alors qu’il faut agir maintenant. Et sur ce point, de nombreux participants ont une grande confiance dans les capacités d’invention de l’humanité pour trouver des solutions.

Depuis que nous pratiquons la philosophie au sein de nos séances d’accompagnement à la scolarité, notre équipe n’a de cesse de constater à quel point cette activité favorise la confiance en soi, permet de développer ses capacités de prise de parole en public, d’organiser sa pensée et de structurer ses arguments. Les enfants ou les adolescents font l’exercice de leur propre pensée, mobilisant leurs expériences personnelles et des connaissances scolaires… L’accompagnement des adultes vise alors principalement à valoriser les idées, à inciter chacun à creuser un peu plus ses intuitions, à développer son propos et à trouver des exemples.

Chaque séance de séminaire est retranscrite et transformée en livret… pour plus de précisions concernant le contenu des échanges, rendez-vous très bientôt pour la première publication !

IMG-3506
IMG-3507
IMG_0492
IMG_0491
IMG_0489
IMG_0487